Essayons tout d’abord de définir le trac.

Le trac c’est la peur, l’angoisse que l’on ressent avant une prise de parole en public, de participer à une épreuve, qu’elle soit sportive ou administrative, un match important, le bac, un concours, le permis de conduire

Savez-vous à quel moment nous ressentons le plus de trac ? C’est quand vous vous dîtes… « Mais qu’est-ce que je fais ici ! ».

Heureusement la pression et le trac se dissipent progressivement dans l’action. Mais l’idéal est de le maîtriser.

Faîtes-moi confiance, je vais vous donner 5 conseils qui vous marqueront à vie !

Mais avant, et oui un peu de patience, évoquons ensemble les conséquences, mais aussi les raisons du trac.

Les conséquences du trac

Les mots ne viennent plus, les phrases s’assemblent mal, les répétitions sont fréquentes, le débit ralentit ou s’accélère de façon confuse. Les tics verbaux apparaissent ainsi que des mots parasites.

En fait, voilà, n’est-ce-pas, euh, si vous voulez …

Les bafouillages, les toussotements, les raclements de gorge, les bégaiements se multiplient, les gestes parasites s’amplifient (autocontact…).

Arrivent également la transpiration, la moiteur, les tremblements, la respiration qui s’accélère et l’envie d’uriner.

Les raisons du trac

Les raisons sont nombreuses, la crainte d’être jugé par le public ou l’interlocuteur, mais aussi la peur du décalage entre l’image que je pense donner de moi. Et celle à laquelle j’aimerais me conformer, ou encore l’enjeu lié à la situation (entretien d’embauche …).

Comment maîtriser son trac.

Ayez bien à l’esprit que nous ne pouvons pas supprimer le trac. Nous pouvons l’atténuer, le maîtriser et rendre ses manifestations plus facilement supportables.

Attention car toutes expériences nouvelles de prise de parole, toutes situations inédites peuvent faire réapparaître le trac. La situation peut être stressante par son auditoire (personnalité, taille, composition), son lieu, son sujet. Il est question ici , de l’enjeu lié à la prise de parole, etc.

1

Il s’agit de faire un plan, rédiger les points forts, préparer quelques phrases introductives et les apprendre par cœurS’entraîner via un magnétophone, une glace, car le travail de répétition est un facteur déterminant. Vous pouvez également repérer les lieux, ou encore ne rien changer à vos habitudes car le trac se nourrit d’imprévus.
2Il s’agit de respirer profondément pour ventiler le corps pour oxygéner les muscles et le cerveau. Respirer régulièrement évitera que la machine s’emballe.
3

Avant l’intervention, il vous faut impérativement prendre conscience des muscles inutilement contractés comme les épaules, le cou, la nuque, les omoplates, l’abdomen etc.

Il vous faudra surtout les décontracter progressivement. Tout d’abord en se concentrant sur le visage, les muscles entourant la bouche, les sourcils, les joues.

En cours d’intervention, l’idéal est de changer de posture, si c’est possible et de respirer lentement et profondément.
4

Le principe consiste à projeter sur son écran mental des images associées à des moments agréables, ou à des situations imaginaires, paisibles, rassurantes. C’est le principe de l’imagerie mentale.

Si l’on considère que le trac est dû aux images angoissantes du type « je vais bafouiller, je suis moche, … ». La relaxation mentale suggère non pas de rationaliser ces images négatives, mais de les remplacer.
5

L’entraînement est l’affaire de chaque instant. Si vous avez obtenu votre permis de conduire depuis 10 ans et si vous n’avez pas conduit depuis il est probable que vos premiers kilomètres soient périlleux…

En matière d’expression orale, nous sommes dans une situation similaire. Un manque de pratique prolongée rend l’exercice beaucoup plus difficile.

En conséquence, il faut profiter de la moindre occasion pour prendre la parole : tout rassemblement peut vous en offrir l’occasion, au travail ou bien encore dans vos autres activités.

Essayez de vous fixer des « contrats« , des petits défis du genre : « au cours de cette réunion, je prendrai la parole avant la fin des 10 premières minutes, et la garderai au moins 2 minutes ». Cela peut vous sembler bizarre mais c’est très stimulant, vous verrez !

trac

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY