Nous avons rencontré Audric Auriel dans les locaux de ses deux sociétés : My Sport Agency et My Reputation Agency. Un jeune entrepreneur toulousain toujours à l’écoute de nouvelles opportunités. Il nous a parlé de sa vision de l’entreprise, de ses sociétés et de ses futurs projets autour de la communication et du sport.

12h51m33s-3Q0A3303

La première question qu’on pose à tout le monde, que signifie Crescendo pour toi ?

C’est le fait d’augmenter de façon de plus en plus intense jusqu’à atteindre un objectif précis.

Parle-nous de la création de la boîte. D’où ça vient, le parcours général, l’idée ?

Alors j’ai fait Bachelor au sein de TBS (Toulouse Business School). A la suite de ces trois ans, j’ai décidé de créer ma boite. J’ai fait mon stage en création d’entreprises. J’ai commencé avec une entreprise dans le marketing olfactif qui n’a pas forcément bien fonctionné. Du coup, j’ai pris la décision de convertir cette entreprise en agence de communication digitale. J’ai donc développer My Reputation Agency durant 2 ans et qu’on continue de développer. Et là, il y a huit mois, on a lancé, une autre agence axée communication, gestion d’image de sportifs et formations.

Pourquoi entreprendre ?

J’ai toujours voulu entreprendre. J’ai commencé à 18 ans et je ne savais pas trop quoi faire… Je n’ai pas forcément envie d’être sous les ordres de quelqu’un. J’ai envie de voler de mes propres ailes, de prendre mes propres décisions qu’elles soient bonnes ou mauvaises et d’apprendre de moi-même.

12h47m24s-3Q0A3301

Ta définition de l’entrepreneur ?

C’est quelqu’un qui sait tomber et qui arrive à se relever, quelque soit la situation.

Le moment le plus excitant quand tu as entrepris ou quand tu entreprends quelque chose ?

La première signature d’un contrat. Le tout premier contrat que j’ai signé, je ne savais pas trop comment faire. J’étais un peu comme un enfant qui apprend à marcher.

Parle-nous plus précisément de My Sport Agency et de My Reputation Agency.

My Sport Agency est une agence de communication et d’évènementiel sportif. Nous travaillons sur 4 axes : la communication dans le domaine du sport, l’évènementiel toujours dans le même domaine, la gestion d’image de sportifs et enfin la formation dans le domaine du sport.

Pour ce qui est de My Reputation agency, nous travaillons en exclusivité sur la mise en place de campagne marketing développé par le biais de l’outil Internet. Pour faire simple, on va réfléchir à comment développer la visibilité d’une entreprise en utilisant Internet.

On va donc proposer la création de site Internet, la gestion des réseaux sociaux, la mise en place de relations digitales avec différents blogueurs et influenceurs, la gestion de la e-reputation, … Depuis peu, nous proposons aussi des formations, pour les entreprises, ayant pour objectif de les aider à mieux comprendre et à anticiper leur communication sur l’ère digitale.

Ce sont des formations pour Linkedin, Twitter ou plus large ?

Elles sont plus larges que ça. Pour tout ce qui est Linkedin, Twitter, … on va avoir une formation qui se nomme « conception stratégie Social Média ». Elle a pour objectif de former à la création et à la mise en place de stratégie marketing digitale afin d’optimiser la visibilité de l’entreprise.

12h40m52s-3Q0A3274

Ce sont des guides alors ?

Exactement. Par exemple, au cours de la formation « développement de la visibilité d’un site Vitrine », on va réfléchir à comment convertir une personne qui visite ton site internet en prospect potentiel. On va donc leur expliquer la nécessité d’utiliser des outils de type livre blanc, blog, …

Donc, sur cette partie, tu ne t’adresses qu’aux entreprises ?

Oui, enfin l’agence My Réputation Agency travaille essentiellement en BtoB.

Pour ce qui est de My Sport Agency, on va travailler aussi énormément avec des entreprises mais on travaille aussi avec des sportifs de haut niveau, des agents, …

Uniquement sur Toulouse ?

On travaille beaucoup sur Toulouse. Mais je ne te cache pas qu’on est de plus en plus amené, surtout pour la partie gestion d’image des sportifs, à faire des allers-retours sur Paris.

Sur My Reputation Agency, est-ce que tu as un type de clientèle qui ressort plus qu’un autre ?

Notre clientèle est vraiment très hétéroclite, donc non, nous n’avons pas vraiment de type de client.

12h42m22s-3Q0A3281

Quels sont vos rapports avec les agents sportifs ?

C’est surtout mon associé, Camille Naude, qui travaille sur ce point-là.  On travaille en collaboration avec des agents. Mais avant toute collaboration, il est important de leur faire comprendre que nous n’avons pas le même rôle. L’objectif principal de l’agent est de placer les sportifs au sein des clubs et de s’occuper des différents transferts. Nous allons justement travailler en collaboration avec eux puisque nous allons chercher à développer l’image des sportifs.

Est-ce que vous avez intégré le monde automobile ?

Pas encore, mais j’espère que cela ne va pas tarder.

La différence avec vos concurrents ?

On a très peu de concurrents dans le domaine du sport. On essaie de composer une palette de services assez larges. Il existe déjà des agences spécialisées dans la communication dans le domaine du sport, mais qui ne vont pas forcement créer leurs propres évènements, qui ne vont pas gérer l’image des sportifs. On a décidé de faire un quelque chose de très global.

Tu peux parler du Beach Park ?

Oui. J’ai rejoins ce projet il y a un peu plus d’un an. J’ai rencontré Mathieu Labat et Alexandre Solannelles qui m’ont fait part de leur projet. J’ai de suite été emballé. Au départ, je ne savais pas trop où on allait. Enormément de problématiques à résoudre, mais ils ont super bien bossé et je peux vous annoncer que le complexe va ouvrir en Mars et que nous prévoyons de faire un week-end d’inauguration mi-avril.

Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, le Beach Park est un complexe sportif de plus de 2700 m², dédié aux sports de sable avec un espace Bar-Snacking. On va proposer du Beach Soccer, Beach Rugby, Beach Volley, Beach Tennis, Beach Badminton et Sandball. Nous avons aussi prévu énormément d’évènements, qui seront réalisés tant pour les entreprises en B2B que pour les particuliers.

12h42m41s-3Q0A3282

Pour faire des évènements, des BE, CE, tous les groupes qui peuvent ramener du business en somme.

Exactement.

Comment tu souhaites développer tes deux sociétés ?

Mon objectif sur 2017 est de développer nos formations sur toute la région Occitanie et de créer des évènements de grosse envergure dans le domaine du sport.

Pour entrer plus en détails avec My Sport Agency, quels sportifs tu as en contrat ?

Aujourd’hui, on a travaillé avec douze sportifs : Sofiane Oumiha, Maxime Valet, Delphine Bernard, Karima Benameur, Thibault Colard, Lizzie Largilliere, Mohamed Mimoune, Nicolas Courbière, Nicolas Sarramejane etc.

Ce sont des sportifs de haut niveau, mais ils ont un boulot à côté ou pas ?

Aujourd’hui, notre objectif c’est d’aider les sportifs qui ne vivent pas vraiment de leur sport. Donc, on va se développer, on a cherché des rugbymen, des footeux, mais ce sont des personnes qui ne vivent pas que de leur sport. On va avoir notamment Mohamed Mimoune qui a réobtenu la ceinture de boxe européenne.

C’est quelqu’un qui essaie de vivre de son sport, mais qui ne va pas gagner des salaires comme peuvent en gagner les rugbymen ou les footeux. Ce sont vraiment des gens qu’il faut épauler et guider pour les aider à se consacrer à leur discipline. Et nous, on va chercher des partenaires et faire tout le travail annexe qu’ils n’ont malheureusement pas le temps de faire.

12h41m37s-3Q0A3276

Quels conseils tu donnerais à des jeunes qui voudraient se lancer ? Qu’est-ce qui t’as manqué quand tu t’es lancé ?

Le réseau. Aujourd’hui, tout marche au réseau. Tu peux être le meilleur du monde, mais si tu ne connais personne, tu n’iras nulle part. Par contre, tu peux être moyen-moyen, ne pas beaucoup travailler mais si tu connais tout le monde, tu peux faire beaucoup de choses. C’est malheureux mais ça fonctionne comme ça.

Comment développer ce réseau ?

En participant à des évènements de réseautage pour commencer, même si ça fonctionne moyennement. Après en étant toi-même je pense et en discutant avec les gens. Il ne faut surtout pas être introverti pour entrer dans le monde business ; et pas trop arriviste, non plus.

les-questions-rapido

Est-ce que tu es bouillant ?

Tout le temps.

Motivé ou déterminé ?

Motivé et déterminé. Tu ne peux pas être déterminé si tu n’es pas motivé.

Leader ou manager ?

Les deux. Pour être un bon manager, tu es obligé d’être un leader pour pouvoir faire avancer les gens, sans être le leader qui prend toujours seul les décisions. Il faut être manager avant leader mais il faut être leader pour être bon manager.

Un livre que tu pourrais nous conseiller ?

99 francs de Beigbeder.

Un film ?

Le Loup de Wallstreet.

Ton dernier texto ?

A mon associé.

Une musique qui te motive ?

Alors, il y en a deux  « Don’t mind » pour les soirées et pour travailler, des chansons un peu salsa.

Pierre brute ou pierre polie ?

Pierre brute pour la polir moi-même.

Quand tu arriveras sur le blog, on a une citation de Kennedy qui dit « L’art de la réussite consiste à savoir s’entourer des meilleurs ». Qu’est-ce que tu en penses ?

C’est exactement comme ce que je vous ai dit tout à l’heure pour le réseau. Si tu arrives à bien t’entourer, tu pourras avancer. Si tu n’es pas entouré des bonnes personnes, c’est dur à dire, mais tu peux disparaitre à tout moment, parce qu’on est dans un monde où, du jour au lendemain, on peut te faire une crasse et tu peux ne pas t’en relever.

MY SPORT

Découvrez My Réputation Agency en cliquant ici, et My Sport Agency en cliquant ici!

Photos réalisées par notre photographe, Fabien Rouire, retrouvez son travail sur son site, son Flickr sur sa page Facebook !