La révolution numérique a démarré et elle touche tous les secteurs d’activités. Les transports avec Uber ou encore les logements avec AirBnb pour les plus connus. Mais comment font les professionnels pour s’adapter aux nouvelles règles imposées par la révolution numérique ? La technologie se développe très rapidement, elle modifie les marchés mais modifie aussi les règles de la concurrence.

concu

Uber et AirBnb dérangent dans de nombreux pays car ils viennent perturber des marchés qui ne s’étaient pas adaptés aux nouvelles technologies et ils ont en profité.

Certes, il y a débat sur le fait que ces entreprises étrangères ne paient pas leurs impôts en France et qu’à travers des montages elles réduisent énormément leurs frais. Mais le consommateur, lui, utilise ses nouveaux services et il en redemande. Et c’est pour eux que les acteurs doivent s’adapter et faire avec les nouvelles technologies.

Nous allons voir les secteurs qui ont su s’adapter à ces changements, ceux qui sont en cours de changement et les marchés qui ont quasiment disparus suite à la révolution numérique. 

Tout d’abord, prenons l’exemple qui selon moi, est l’un des plus marquants : le marché de la photographie. Mon père a été photographe de la fin des années 80 jusqu’au début des années 2000, j’ai donc connu et vécu ce chamboulement !

C’est probablement l’un des secteurs d’activité qui a le plus souffert suite à la révolution numérique dans son domaine. Selon le Rapport Lescure, la moitié des entreprises françaises de photographie ont disparu entre 2000 et 2010. L’association PAJ, indique même que les revenus des photographes auraient été divisés par 7, et pour terminer, une étude de France Image Pro montre que les marges auraient baissé de 40%.

Avant l’avénement du numérique, il n’était pas rare que les photographes professionnels possédaient un commerce. Avec le développement des appareils numériques, ce marché est tombé en ruine et il n’y quasiment plus de commerces spécialisés en photographie.

CONCU22

Après la révolution industrielle, voici la révolution numérique

Prenons le cas des taxis. En France, le service VTC d’Uber, UberX, permet à tout-un-chacun de se faire conduire d’un point A à un point B, avec un service supérieur. Bouteille d’eau, chewing-gum, chauffeur privé qui ouvre la porte et qui porte les bagages, pour un tarif inférieur au taxi.

Selon vous, vers qui se porte le choix du consommateur ? J’entends déjà les taxis grincer des dents. Dernièrement, j’ai été en Italie, à Milan plus précisément, et je cherchais un moyen de me déplacer. Tout naturellement je me suis tourné vers Uber. Par curiosité, j’ai cherché les tarifs et le mode de fonctionnement des taxis italien et j’ai trouvé sur l’AppleStore, l’application MyTaxi, la copie conforme d’Uber, mais pour les taxis.

J’ai utilisé cette application pendant mon voyage. Les taxis pratiquaient des tarifs raisonnables et le service de MyTaxi m’a agréablement surpris par sa qualité. En France, j’utilise d’avantage Uber mais en Italie je fais plus appelle aux taxis. Comme quoi le consommateur n’est pas focalisé sur un prestataire.

mytaxi-614x527

Lors d’un trajet, un chauffeur de taxi m’a demandé si en France cette application existait et si nous l’utilisions. La réponse est simple, en France, ce type d’applications est très peu développé.

Ce que je veux vous faire comprendre, c’est qu’effectivement il y a une nouvelle concurrence, effectivement les règles du marché ont changé mais il faut maintenant se surpasser. En Italie, de plus en plus de taxis utilisent cette application pour contrer le marché concurrents des VTC, et ils ont raison !

Les photographes, les cordonniers, les petites épiceries ont quasiment disparus du paysage.  A chaque révolution, il y a des victimes mais vous devez vous adapter aux nouvelles technologies, aux nouvelles concurrences. La concurrence pousse à l’excellence !

Mes propos ne seraient qu’appuyer ce qu’a dit l’économiste français Frédéric Bastiat :

« Détruire la concurrence, c’est tuer l’intelligence. »

Dans mon secteur, qui est l’architecture d’intérieur ou plus largement dans le BTP, la révolution numérique n’a pas forcement amené une nouvelle concurrence comme dans d’autres activités. Mais elle apporte de nouveaux outils de travail, de nouvelles technologies qui permettent d’améliorer nos conditions de travail, et de réaliser des projets et des prouesses techniques toujours plus importantes.

Vidéos en 3D, réalité virtuelleréalité augmentée sont les technologies les plus spectaculaires de la révolution numérique qui bouleversent l’ensemble de la filière.

Je propose notamment à mes clients une prestation de maquette 3D pour les projets d’architecture d’intérieur et d’Home Staging 3D virtuel pour les projets de vente  de logements en collaboration avec des agences immobilières. Le Home Staging consiste à redécorer un bien en vente afin qu’il soit plus attrayant.

Aujourd’hui, les propriétaires ne sont pas tous prêts à faire des travaux pour valoriser leur bien. C’est pour cela que la solution est le Home Staging 3D virtuel. Grâce à une création virtuelle, nous proposons une vue en 3D photo-réaliste de ce que pourrait donner le bien une fois aménagé et décoré. Avec le Home Staging 3D virtuel je réponds à la problématique des coûts d’investissement.

Voici une de mes réalisations pour un appartement toulousain.

Home Staging Orpi 2

Avec les maquette numérique 3D (ou BIM), les professionnels entrent dans la révolution numérique. Au delà du fait que les clients peuvent visionner et imaginer leur futur habitat, ces maquettes révolutionnent toute la chaine de construction, de l’architecte à l’électricien. En invitant chaque acteur à travailler de manière collaborative, cette modélisation implique de rassembler toutes les informations techniques d’un ouvrage (fondations, murs, gaines électriques). Plus besoin de refaire des plans systématiquement. Tout est concentré dans ce fichier BIM, cette maquette 3D. C’est un temps de gagné énorme, un gain d’efficacité donc de productivité.

BIM_Illustration

Quand je monte un projet, je suis obligé de dessiner plusieurs plans techniques. Si il y a des modifications en cours de projet, je perds beaucoup de temps à modifier l’ensemble des plans. Aujourd’hui, en utilisant le BIM, ce problème n’existe plus et j’augmente ma productivité !

Avec le BIM, on ne corrige plus, on anticipe. Lorsque que l’on se rend compte qu’une modification doit être apportée sur le projet, on peut le modifier de manière virtuelle et cela évite des surcoûts importants. En réduisant toutes les dépenses d’exploitation, ces maquettes 3D permettent des gains de productivité de 25%. Une grande espérance dans ce secteur qui connait actuellement une crise importante.

megapic

L’entreprise internationale de BTP, Bouygues, utilise maintenant des maquettes en 5D pour optimiser ses futurs chantiers.

La maquette 3D est une représentation complète d’un bâtiment, avec tous les éléments de la construction, de la structure jusqu’à la prise de courant. La 4D, c’est en plus, la prise en compte du facteur temps et maintenant, avec les maquettes en 5D, c’est l’intégration de tous les coûts financiers du bâtiment. Ceux de construction ainsi que ceux d’exploitation et de maintenance, qui représentent les deux tiers du coût total. Déplacez un mur ou un luminaire, changez de fournisseur ou de carrelage et le prix se recalcule automatiquement.

Un autre secteur chamboulé par la révolution numérique et par l’Internet est le secteur de l’immobilier. Aujourd’hui, le site LeBonCoin est le leader sur le marché de l’immobilier PAP (de particuliers à particuliers). De plus, avec l’avénement des maquettes 3D et de la réalité augmentée, le marché est en pleine mutation.

AECSRCLes acteurs de l’immobilier le savent, la technologie est en train de prendre une place de plus en plus grande dans notre activité. A l’heure actuelle, la question ne se pose plus, l’agent immobilier, s’il veut continuer de garder ses parts de marché, doit exploiter toutes ces nouvelles technologies.

Avec l’avènement du site Leboncoin (aujourd’hui 1er site immobilier tous acteurs confondus, PAP et agences immobilières) le propriétaire d’un bien qui souhaite le mettre en vente dispose d’un outils de promotion et de commercialisation très performant et surtout GRATUIT.

Dès lors, pour que l’agent immobilier ait une chance de séduire ce propriétaire, il va devoir lui proposer plus, au delà même de son expertise, relevant de la connaisance de son secteur et des prix pratiqués, il va devoir montrer au propriétaire qu’il peut lui amener des services de qualité et innovants afin de mieux vendre son bien.

Et quand bien même il réussirait à convaincre le particulier de travailler avec une agence immobilière, il devra le convaincre de travailler avec la sienne, et non avec celle de son concurrent. Là encore, la qualité des services jouera un rôle déterminant : celui de se démarquer de ses concurrents et de les devancer.

C’est en ce sens que la technologie va être une opportunité pour l’agent immobilier de 2016. La différenciation et la justification de son travail, et donc de sa rémunération (encore jugée trop conséquente par une grande majorité des particuliers).

Parmi les technologies les plus marquante, nous pouvons relever, l’arrivée de la vidéo, la réalité augmentée, la modélisation 3D des intérieurs, ou encore l’exploitation de la Big Data.

Par exemple, j’utilise la vidéo qui me permet de présenter le bien à travers une visite virtuelle, avant la visite physique. Cela permet d’éviter les déplacements inutiles, et de faire découvrir le bien en question en intégralité au client. Voici l’une de mes réalisations :

Néanmoins, l’agent immobilier reste et restera l’acteur principal de son marché, comme l’indique cette étude publiée par un site spécialisé.

2014_MeilleursAgents.com_immobilier_achat_vente_infographie_540Il devra cependant composer et évoluer avec et grâce aux nouvelles technologies de notre secteur afin de conserver voir d’améliorer ses parts de marché vis à vis du PAP ou de ses concurrents. Les nouvelles technologies restent un outil à disposition de l’agent immobilier, elles n’ont pas vocation à le remplacer. Elles lui permettent en revanche de se remettre en question constamment et de saisir de nouvelles opportunités.

Retrouvez les annonces immobilières de Rémy Sigal sur ancien.expert-invest-immo.fr

EXPERT INVEST
La révolution numérique est en marche et va se poursuivre dans les années à venir. De nouveaux concurrents, de nouveaux outils vont apparaître et il faudra s’adapter et modifier ses habitudes pour continuer à perdurer.

Je vous invite à lire le livre qui pose les bonnes questions, co-écrit par Bernard-Roger Mathieu et Pascal Chavernac, entrepreneur numérique carcassonnais.

Et pour les plus sceptiques, pour les plus pessimistes, je rappellerai une citation de Michael Porter, professeur de stratégie d’entreprise à Harvard, qui sera la conclusion de cette article.

« L’essence de la stratégie est le choix d’accomplir ses activités d’une manière différente de celle de ses concurrents. »

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please copy the string 5VMmo0 to the field below: