pmf

Pierre Mendès France (alias PMF), a été le 126ème Président du Conseil des Ministres français sous la quatrième République.  Il est arrivé au pouvoir en 1954 après la défaite de Dien Bien Phu en Indochine. Son gouvernement n’a tenu que 7 mois et 17 jours, mais il s’est passé quelque chose d’extraordinaire, de novateur dans sa communication politique.

Il a décidé de s’adresser directement au peuple, tous les samedis, par la radio car la TV n’était encore qu’à ses balbutiements. Il a voulu expliquer de façon pédagogique, l’actualité, sa vision des choses, ses efforts pour faire avancer tel ou tel dossier.

« Je consulte les sondages, mais je n’en suis pas esclave » PMF

Roosevelt aux USA, lors du lancement du New Deal avait usé de ce procédé avec un énorme succès à la clef.  Mais jamais personne en France n’avait pris le temps de parler aux citoyens. La pédagogie réclame de la patience et surtout une inlassable répétition des choses.

Il y a dans ce livre l’ensemble des Causeries, elles sont 27 au total. Mais vous pouvez aussi retrouver le son dans un CD réalisé par l’INA (Institut National de l’Audiovisuel). Vous y découvrirez son ton si spécial, une sorte de professeur de la politique où le fond est aussi important que la forme.

61 ans après la diffusion de ces Causeries, les textes sont toujours aussi forts, car il ne s’agit pas de marketing politique. Sur ce blog, Crescendo, nous mettons en avant l’importance du fond sur la forme ! Pierre Mendès France est, sur ce volet là, une référence pour moi. Convaincre les citoyens est plus important mais aussi plus difficile que de les séduire.

biH8m_7fb2MNUIP4_7z9C8d6Z1Nqmgehj_U-xRUsmJA

Je crois très fortement à cette idée d’expliquer les projets, les idées, car aujourd’hui bon nombre de personnes, à commencer par les jeunes générations, ne comprennent pas l’utilité et l’importance de la politique.

La démocratie est fragile, les temps actuels nous le rappellent… Remettons du sens, du fond, dans les discours, faisons participer les citoyens, mettons tout en oeuvre pour à nouveau les intéresser. C’est à mes yeux une nécessité !

« L’objet principal de cette allocution est de vous dire mon intention de m’adresser régulièrement à vous, pour vous parler en toute simplicité, comme ce soir, et vous tenir au courant de ce que fait et de ce que pense le gouvernement qui est votre gouvernement. » PMF

Le Sunday Express, au lendemain du renversement de Pierre Mendès France, le 5 février 1955, avait écrit : « On se souviendra encore de M. Mendès France longtemps après que les autres présidents du Conseil français auront été oubliés. »

Il ne s’était pas trompé. 61 ans après, Pierre Mendès France reste sur ce plan là, une référence. Mais il n’est plus tout seul à engager une telle démarche. Un ministre actuel se lance également dans cet exercice via notamment les nouvelles technologies

Mais je vous en reparlerai dans un prochain article.

Capture d’écran 2015-11-11 à 23.48.42YOGA RETREAT (1)

PARTAGER
Article précédentQu’est-ce que le « réseau » ?
Article suivantQu’est-ce que l’innovation ?
"Deux choses remplissent mon esprit d’une admiration et d’un respect incessants : le ciel étoilé au dessus de moi et la loi morale en moi". Kant.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please copy the string odj7rd to the field below: